Accueil

- Ramen véganes, sakés et kombucha -

 
Photo+19-08-23+10+58+04+5.jpg

À propos

Umami Ramen est né d’une idée ayant germé dans la tête de Cédric Charron en 2017. À l’occasion de l’événement international Restaurant Day, il décide de transformer sa cour arrière en un kiosque offrant des ramens véganes aux citoyen.ne.s de son quartier. Après avoir servi plus de 300 soupes durant cette chaude journée d’été, il est joyeusement dépassé par l’engouement pour son concept. Depuis, l'envie d'ouvrir son restaurant l’habite. Les 6 mois de travail en cuisine qu’il a effectué en 2003, au Japon, n’ont jamais vraiment été oubliés : Umami Ramen le ramène enfin dans ce terrain de jeu.

S'associant avec Cédric Charron, Dominic St-Laurent propose que le restaurant trouve pignon sur rue dans l’ancien local du Ballpark pour lequel il était autrefois co-propriétaire. Ensemble, ils créent enfin le tout premier restaurant de ramens entièrement véganes à Montréal. Grâce à l’importation d’une machine d’origine japonaise permettant la fabrication de nouilles maison (faites avec du blé bio), l’établissement propose plusieurs variétés de ramens et de petits plats d’inspiration asiatique. En soirée, des petites assiettes de style izakaya sont également à l’honneur. Venir chez Umami Ramen déguster un repas accompagné d’un saké, d’une bière ou d’un kombucha frais complète l’équation parfaite pour une expérience délectable sans cruauté.

Végane depuis plus de 5 ans, Cédric Charron, ainsi que son acolyte, Dominic St-Laurent, sont ravis de constater que l’offre végane se multiplie à Montréal. Ils espèrent que le restaurant deviendra un repère décontracté ou il fait toujours bon venir diner ou passer la soirée.

Les deux co-propriétaires : Cédric Charron (gauche), Dominic St-Laurent ainsi que la designer intérieure, Renard Flare.

Les deux co-propriétaires : Cédric Charron (gauche), Dominic St-Laurent ainsi que la designer intérieure, Renard Flare.